836 rue du Mas de Verchant, 34000 Montpellier

Libriciel SCOP a signé le 18 avril 2019 une convention de soutien, conclue pour une durée d’un an renouvelable par tacite reconduction dans la limite de cinq ans, avec le Ministère des Armées.

L’objectif de cette convention est de contribuer à la politique de la Garde Nationale afin de soutenir sa coopératrice Alexia, Assistante administrative, dans son activité de Réserviste au sein de la Gendarmerie Nationale depuis 2017.
Elle participe depuis en parallèle de sa vie professionnelle à des missions pour renforcer temporairement les unités de gendarmerie.

En moyenne, un·e Réserviste est mobilisé.e 37 jours par an en fonction de leur disponibilité. Le statut de réserviste militaire nécessite de libérer les collaborateurs-réservistes de 5 à 10 jours par année civile dans le cadre de leur activité de réserve.

Souhaitant mettre en œuvre des dispositions plus favorables à la disponibilité et à la réactivité de ses collaborateurs-réservistes, Libriciel SCOP a donc signé une convention de soutien à la politique de la réserve militaire

Les avantages de cette convention pour ses collaborateurs-réservistes sont le suivants :

  • « faciliter la disponibilité et la réactivité des salariés de l'entreprise titulaires d'un engagement à servir dans la réserve (ESR) ;
  • maintenir, tout ou en partie, les conditions de rémunération des salariés-réservistes pendant leurs activités militaires ;
  • resserrer les liens entre l'entreprise et les forces armées par l'intermédiaire de ces réservistes et du référent-défense désigné dans l'entreprise, l’interlocuteur direct du secrétariat général du Conseil supérieur de la réserve militaire ;
  • mettre en place le socle d'un partenariat durable entre la Défense et l'entreprise permettant le développement de diverses formes de coopération.»*

De part cette démarche, Libriciel SCOP souhaite l’épanouissement de ses collaborateurs-réservistes par la reconnaissance de leur engagement civique.

*source : https://www.defense.gouv.fr/

** Source photo : compte Twitter @Gendarmerie_34 (Gendarmerie de l'Hérault)